+32 470 334 374      +34 627 652 551  

News

Espagne le pays le plus sain au monde selon l’indice de santé Bloomberg

Sur base de facteurs contribuant à la santé en général, l’Espagne est passer de la sixième place de pays le plus sains du monde a la première.
Selon l’Institute for Health Metrics and Evaluation de l’Université de Washington, l’Espagne a 86 ans d’espérance de vie à la naissance. L’Italie, pays qui figure souvent en tête des pays comptant les personnes les plus âgées et les régimes les plus sains, chute à la deuxième place, suivie du Japon, Singapour et de la Suisse.
Dans le top 10, il y a six pays européens, l’Islande 3, la Suisse 5, la Suède 6 et la Norvège 9. Le Japon se classe en tête des pays asiatiques avec une quatrième place. L’Australie a perdu deux places à la septième place et Singapour est passée de la quatrième à la huitième place. Le Portugal, pays voisin de l’Espagne, baisse avec une place sur 22. La Belgique s’est effondrée avec une place et se situe maintenant à 28.

l’Espagne
Les soins primaires sont principalement dispensés par des établissements de santé publics, des médecins généralistes spécialisés et des infirmières auxiliaires, qui fournissent des services de prévention aux enfants, aux femmes et aux patients âgés, ainsi que des soins actifs et chroniques », selon l’Observatoire européen des systèmes de santé et la politique 2018 sur l’Espagne. Cela met également en évidence une diminution des maladies cardiovasculaires et des décès par cancer au cours des dix dernières années.

Variables
L’indice, fourni par Bloomberg, est compilé a.d. des variables telles que l’espérance de vie, des facteurs environnementaux, notamment la pollution de l’environnement et l’accès à de l’eau potable et à l’assainissement. Des facteurs négatifs ayant une influence sur l’espérance de vie, tels que l’usage du tabac et l’obésité, ont également été inclus.

Régime méditerranéen
Selon les chercheurs, les habitudes alimentaires espagnoles et italiennes pourraient indiquer un «régime méditerranéen, complété par de l’huile d’olive extra vierge ou des noix, montre un nombre de troubles cardiovasculaires majeurs moins important que celui d’un régime pauvre en graisse.